Radio… scopie d’Élodie

Élodie a fait, en Afrique, une rencontre qui a changé sa vie et lui a donné l’envie de se consacrer à la comm’ sous toutes ses formes.

A la suite d’un baccalauréat Littéraire – Arts Plastiques, je me suis dirigée vers la faculté de Nanterre (92) où j’ai étudié la psychologie. Cette expérience a été plus qu’enrichissante car je suis passionnée de psycho.
En parallèle, j’ai travaillé pour la société ASC (un prestataire), comme conseillère pour Total, L’Oréal, Novéa, hôpital Robert-Debré, etc. Rapidement, j’ai été nommé “team leader”, avec, sous ma responsabilité 15 agents dits “gestionnaires de risque”.

Ma licence obtenue, j’ai décidé de me tourner vers la communication en rejoignant l’école Isifa, à Paris. Je suivais un BTS “Communication des entreprises” mais, au bout d’un an, n’ayant pas trouvé d’entreprise pour mon alternance, j’ai dû arrêter.

Quelques temps plus tard, je travaillais pour Axa puis EDF, expériences intéressantes mais trop loin de mon univers.

Ayant besoin de me ressourcer, j’ai ressenti le besoin de prendre le large…

Une rencontre déterminante en Afrique

Après un voyage en Afrique pendant lequel j’ai fait une rencontre décisive, j’ai décidé de rejoindre une radio en plein développement. Cela m’a permis d’acquérir plus d’assurance, de travailler rapidement, de rebondir en cas de difficultés, de fédérer, de maîtriser les réseaux sociaux dans un milieu professionnel. Je me suis rendue compte que je faisais, petit à petit, un véritable travail journalistique, mais aussi de communicante, de rédactrice lorsque des articles m’étaient demandés.

En parallèle, je vivais de quelques petits boulots, comme celui d’inventoriste chez Ivalis. Rapidement, j’y ai été nommée “chef de zone”. L’emploi du temps (travail de nuit) me plaisait car il me permettait d’avoir mes après-midi libres.

Attendant un enfant, Élodie a mis en sommeil pendant deux années sa participation à la radio qu’elle a lancée (photo d’illustration libre de droits).

Une fois mon expérience à la radio terminée, nous avons décidés, avec mon réseau, de lancer notre propre concept : une nouvelle radio. L’audience était au rendez-vous, alors nous avons poursuivis jusqu’à ce que je tombe enceinte. J’ai fait une pause de deux ans, avant de reprendre.

Puisque j’étais inscrite au Pôle emploi depuis longtemps et que je réclamais le financement d’une école de journalisme en vain, j’ai trouvé via une association, l’Afi, la formation Assistante en communication et multimédia, dont le programme m’a immédiatement interpellée.

Le contenu des thématiques abordées en ACM me permettra d’être plus autonome dans les médias avec lesquels je travaille et de me faire la main avec les logiciels auxquels nous sommes formés.

Retrouvez-nous sur facebook

1 réflexion sur « Radio… scopie d’Élodie »

  1. Waouh ! Quel parcours !
    Vous ne dites pas tout mais, à lire entre les lignes, on imagine que votre voyage en Afrique a été un tournant dans votre vie…
    Où peut-on entendre votre radio ? Sur le Web ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *