Comment écrire un article ?

Quelques conseils et règles à suivre afin de publier un article sur ce site pédagogique et informatif.

Il est le premier élément que l’on découvre dans un article, et paradoxalement, le choix du titre s’impose de lui-même… à la fin de l’écriture du contenu du sujet.Un titre qui pourra éventuellement être accompagné d’une accroche de quelques mots, où il s’agira de susciter l’intérêt, de « vendre la saveur, pas le gâteau ! ».

Dans le même ordre d’idée, il sera important de dénicher LA bonne image pour illustrer son propos. Oublions les articles ponctués de plusieurs photos de tailles différentes ; on se distinguera plutôt par le choix pertinent d’un seul et même cliché. Il pourra être un dessin, une illustration, une infographie, une photo… aura pour dimensions 750 x 750 px (pour respecter une certaine unité), et se placera après le titre (ou l’accroche), juste avant le début de l’article, comme dans l’exemple suivant http://afpa-creteil.org/2018/03/19/une-nouvelle-formation-de-community-manageur-a-lafpa-de-creteil/
Concernant son choix, il existe aussi bien une possibilité de créer personnellement son image (avec un logiciel de retouche, de traitement et de dessin assisté par ordinateur par exemple) que d’en emprunter une, en respectant malgré tout certaines règles énoncées dans ce lien : http://afpa-creteil.org/2017/01/05/les-9-incontournables/

Et pour terminer, le contenu…
Si on garde à l’esprit que l’idée est d’être lu par le plus grand nombre, alors l’article se devra d’être concis. Au lieu d’écrire un roman dont on ne parviendra pas à voir le bout, il est recommandé d’aller à l’essentiel et donc de limiter son article à 2600 caractères  https://www.compteurdelettres.com . Pour faciliter sa lecture et sa compréhension, il est conseillé d’aérer sa publication et de la diviser en paragraphes.
Des mots importants ? Veillons à ne pas en abuser, mais pourquoi ne pas les mettre en gras, pour les faire ressortir ?

Enfin, s’il n’est demandé à personne d’être le « Bernard Pivot des temps modernes », dans un souci de crédibilité vis-à-vis du lecteur, le choix des mots et l’attention portée à l’orthographe restent importants. Nous sommes effectivement sur un site pédagogique, et s’il n‘est pas interdit de se tromper, il n’est pas interdit non plus d’essayer de respecter une ligne de conduite. Ainsi, laissons le « langage SMS » aux aficionados du mobile et cherchons à écrire les mots comme ils se doivent de l’être.
Et si on pousse encore un peu le curseur, on pourra aller sur un site où l’on trouve des synonymes pour éviter les emplois redondants, et sur http://www.la-ponctuation.com pour éviter les erreurs récurrentes concernant la ponctuation.

Cet article étant terminé, une petite relecture s’impose, et alors viendra le temps… de faire émerger son titre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.