Comment Communiquer ?

Communication et Internet : Quelles stratégies adopter…

 “La communication consiste à comprendre celui qui écoute”, (Jean Abraham).

Peu importe ce sur quoi vous communiquez et la façon dont vous le faite, l’important est la personne à qui vous vous adressez.
Bien entendu, le respect de la charte et de l’image de marque de la société pour laquelle vous œuvrez est essentiel, mais, vous ne devrez jamais perdre de vu qu’atteindre votre cible est primordial. Vous devrez donc adapter vos méthodes de communication à cette exigence.

L’Ecrit

L’écrit a pour avantage la précision indispensable aux arguments techniques et aux propositions complexes. En contrepartie, son attractivité par rapport à l’image est moindre. Vous devrez donc être particulièrement attentif à ce que votre texte soit exposé de manière claire. La typographie et la mise en page utilisée seront donc déterminantes dans la perception qu’aura le lecteur de votre message.

L’utilisation d’une mise en page adaptée et l’usage d’intertitres afin de structurer votre texte constitueront donc des éléments majeurs de la lisibilité et la bonne compréhension de votre message. Ne perdez jamais de vue que les moyens modernes de communication à votre disposition impliquent une spécificité liée au mode de lecture de votre texte. Non seulement ce dernier devra être perçu comme évident, ce qui implique d’éviter les mélanges de typographies diverses ainsi que les effets graphiques complexifiant la lecture, mais, vous ne devrez jamais perdre de vue que votre message doit aller à la même vitesse que notre monde, à savoir, celui d’une information surabondante et mal hiérarchisée. Autrement dit, non seulement le sujet dont va traiter votre texte doit apparaitre immédiatement de manière évidente au lecteur, mais, ce dernier se doit de disposer des éléments majeurs dès qu’il en prendra connaissance. Votre cible sera peut-être sur son smartphone dans un wagon de métro quand il en prendra connaissance. Autrement dit, c’est à vous de tenir compte de ces conditions qui viendront troubler la perception de votre message pour faire que ce dernier soit avant tout simple, claire, lisible et surtout, puisse être lu dans des conditions de temps déterminées avant tout par les contraintes de notre société où la vitesse est primordiale. Veillez donc à ce votre texte soit structuré de la manière la plus claire et la plus évidente possible et que les arguments principaux soient immédiatement abordés. Plus vous passerez de temps à concevoir votre message, moins le lecteur en mettra à le lire…

La Photo

L’utilisation de photos présente l’avantage sur le texte de permettre la perception globale de l’information d’une manière bien plus instantanée et attractive. Cette perception offre la possibilité d’un accès au message  rapide et sans effort.

l ne vous faudra jamais perdre de vue que l’utilisation d’images sur le Net fait l’objet d’une législation qu’il vous faudra respecter. Quelque soit votre source, n’oubliez pas que l’utilisation des couleurs est primordiale. Ces dernières provoquent une perception de second niveau générant une réaction inconsciente du lecteur. Ainsi, une dominante bleutée dans la colorimétrie entraînera tout à la fois une impression de précision et de distance, alors que l’utilisation de tons à dominante rouge ou orangée sera perçue comme une proximité chaleureuse. Par exemple, si la première solution conviendra à un produit mettant en avant sa technologie, la seconde sera plus adaptée à un service de proximité. Le cadrage à lui aussi son importance. Il est, par exemple, habituel de centrer le sujet principal, mais, les règles sont faites pour être apprises, comprises, et transgressées. Ainsi, si la charte de la communication le permet, décaler le dit sujet vers le bord de la photo entraînera une réaction de surprise et sera en mesure de susciter un intérêt supérieur à une mise en place classique. Ne perdrez jamais de vue que la photo est tout d’abord perçue de manière globale et que ce n’est qu’après que l’œil se concentre le sujet principal. Donc, outre le centrage, la profondeur de champ peut être un précieux allié pour mettre le sujet en évidence. N’oubliez pas que, la photo étant sans doute le média le plus utilisé dans la communication numérique, que vous aurez à faire face à une abondance dont le lecteur est saturé. Aussi, pour vous faire remarquer, démarquez-vous !

Le Mouvement

La vidéo est également très utilisée dans le domaine de la communication, en particulier sur les réseaux sociaux. Quelques règles évidentes doivent donc s’imposer à vous.

Vous avez sans doute déjà regardé des séries américaines et avez noté une différence notable avec les productions nationales. Les séries en question sont régies par deux lois simples. Tout d’abord elles doivent impérativement satisfaire aux exigences de l’audimat, et ces dernières sont de plus fréquemment coupées par de la publicité. Elles doivent donc faire en sorte de maintenir coute que coute l’attention du spectateur. L’utilisation des techniques qu’elles utilisent dans le cadre de la communication d’entreprise doit répondre aux mêmes exigences. Votre vidéo devra susciter dès son commencement l’intérêt, puis l’adhésion du spectateur. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des armes telles que la surprise, l’humour ou l’originalité. Celui-ci se lasse rapidement, aussi, il est impératif de maintenir son attention par un montage rapide et des situations variées. Même si votre vidéo ne dure qu’une minute, concevez-la comme un film. Structurez-la comme on conçoit un scénario. Racontez une histoire. N’hésitez pas à utiliser le langage cinématographique pour mettre en valeur votre message. Ne perdez également pas de vu l’importance du média sur lequel elle sera diffusée. La perception du spectateur ne sera pas la même si cette dernière est regardée sur un écran de téléphone ou sur un moniteur de 27 pouces. Autrement dit, évitez les plans du grand canyon si votre message est destiné aux smartphones. Là aussi, allez immédiatement à l’essentiel car le temps est votre ennemi et le montage votre allié. Il vous permettra de faire court et efficace. Une dernière chose trop souvent négligée mais qui a aussi son importance : la bande son. Qui jamais été agacé par ces annonces inaudibles faites dans les gares ? Veillez donc à ce que cette dernière soit parfaitement compréhensible et n’oubliez pas qu’elle participe pleinement à l’efficacité de votre message. Si vous voulez vous en convaincre, mettez donc un morceau d’Yvette Horner sur une publicité pour un parfum et vous comprendrez…

Le Plan de Bataille

Vous avez vos trois vecteurs de communication. Vous devez les organiser en fonction du support que vous allez utiliser. La conception de votre plan de communication sera différente en fonction de ce dernier.

Le site internet d’une entreprise est un endroit où les clients potentiels se rendent pour y trouver de l’information. Dès lors, vous pourrez y être plus complet, plus explicite. Structurez votre sujet principal avec des liens qui leur permettront de compléter et de préciser l’information qu’ils cherchent dans le cas où ils en éprouvent le besoin. Veuillez à ce que l’ergonomie de votre navigation soit simple et évidente afin que vos clients puissent toujours revenir rapidement au sujet principal. Facilitez autant que possible les possibilités de contact en cas de questionnement. A contrario, sur les réseaux sociaux, c’est vous qui apportez l’information à votre cible. Cette dernière étant déjà fortement sollicitée, il convient donc de susciter instantanément son intérêt par une accroche efficace allant droit au but. Vous devrez donc veiller à ce que, même vu de manière distraite et dans de mauvaises conditions, votre vecteur attire l’attention par une accroche spécifique. Le timing de votre communication a également son importance. Vous avez sans doute remarqué l’importance de la réactivité dans une communication de crise. Il vous revient donc d’adapter ce dernier au sujet sur lequel vous communiquez. Ainsi, le lancement d’un nouveau produit pourra être l’occasion d’un « teasing » dévoilant petit à petit les caractéristiques de ce dernier afin de susciter un intérêt croissant. Par contre, une communication sur un évènementiel ponctuel, telle une conférence de presse, devra se faire dans un délai précis : suffisamment tôt pour permettre aux personnes visées d’y participer, mais, à une date suffisamment proche de l’évènement afin que ce dernier ne soit pas oublié par les personnes ciblées.

De L’Équilibre

Vous devrez ensuite choisir les supports les mieux adaptés en fonction du sujet sur lequel vous devrez communiquer. Il arrivera même que ces derniers vous soient imposés et ils ne correspondront pas forcément à l’objectif recherché. Ce sera donc à vous d’adapter votre message pour assurer la meilleure cohérence entre la forme et le fond. Ce que vous ne devez jamais perdre de vue, c’est que, quel que soit le cadre et les règles qui vous seront imposées, le respect du lecteur doit rester à l’origine de vos préoccupations. Votre rôle sera de donner une efficacité maximale à la politique commerciale de votre entreprise sans oublier pour autant que respecter vos clients potentiels constitue un indispensable corollaire à cette dernière. Vous vous devrez de définir votre cible avec la meilleure précision possible sans pour autant l’inonder sous un flux d’informations aussi inutiles que répétitives. N’oubliez pas que plus la cible est large, plus les valeurs communes au groupe qui la constitue sont diverses, ce qui implique une normalisation parfois excessive du message. Si la redondance et l’agressivité commerciale sont à proscrire, l’originalité et la précision constitueront vos meilleures armes pour vous démarquer de la concurrence. Une bonne communication c’est un message qui se remarque par sa différence sans pour autant transgresser les règles de base qui régissent les relations entre une entreprise et ses clients. C’est donc dans la différence et le respect que se trouve la voie de la réussite…