La symbolique des couleurs et ses utilisations dans le monde professionnel

Regardons les couleurs en connaisseur, mais sachons aussi les vivre avec spontanéité et une certaine innocence.

Le petit livre des couleurs Michel Pastoureau

cercle chromatique

Avant de commencer toute création, il faut savoir quelles couleurs vous allez utiliser.

Ce choix constitue une étape primordiale.

Pour vous aider, voici un tableau récapitulatif de la symbolique des couleurs.

 

Couleurs et significations
Utilisation en communication visuelle
doré Pour représenter le domaine des confiseries, des parfumeries.
Pour représenter le domaine des bijouteries, des cosmétiques. Pour les produits de luxe.
Pour apporter une touche glamour.
Pour ajouter de l’éclat et de la brillance.
jaune Pour représenter les domaines du tourisme et des voyages dans des destinations soleil. Pour représenter le domaine agroalimentaire. Pour représenter les domaines des assurances et du crédit. Apporte une touche de gaieté et d’humanisme.
orange Pour représenter les domaines du sport, de la mise en forme et du fitness. Pour représenter le domaine du divertissement et des communications. Pour représenter le domaine de la vente et de la mobilité. Pour signaler des dangers dans de nombreux domaines. Pour suggérer la créativité. Apporter une touche de dynamisme et de vitalité
rouge Pour les produits destinés à combattre le feu. Pour les produits à connotation virile : sport, automobile, crème à raser. Pour les produits de consommation achetés impulsivement. Pour l’emballage alimentaire. Pour tous les avertissements et les interdictions. Pour attirer l’attention sur un élément précis : rabais, promotion. À utiliser avec un dosage bien contrôlé
rose Pour représenter le domaine des confiseries et des pâtisseries. Pour représenter le domaine de l’enfance. Pour représenter les loisirs créatifs, comme le dessin, la peinture, le tricot… Pour les produits cosmétiques et de beauté pour femmes
violet Pour représenter le domaine spirituel et la croissance personnelle. Pour évoquer un aspect artistique (arts, culture et musique). Pour faire référence à l’imaginaire et au fantastique. Pour apporter une sensation d’apaisement
bleu Pour représenter les domaines des technologies, de l’informatique, de l’aéronautique. Pour représenter le domaine du voyage et de l’évasion. Pour souligner le côté corporatif. Pour les produits congelés et rafraîchissants
turquoise Pour représenter le monde aquatique. Pour représenter le domaine thérapeutique. Pour les produits hygiéniques. Pour suggérer la pureté
vert Pour représenter les domaines reliés à la nature et au plein air. Pour évoquer un côté environnemental et écologique. Pour les produits de nettoyage. Pour représenter le domaine des médecines alternatives
blanc Pour représenter le domaine du mariage. Pour évoquer la propreté, la netteté. Pour accompagner toutes les couleurs, il est un rehausseur de tons. Pour apporter des zones de repos visuel
noir Pour représenter le domaine du cinéma, des arts et de la photographie. Pour les produits haut de gamme. Très utile pour provoquer des contrastes, il met en valeur les couleurs qui prennent place à ses côtés
brun Pour représenter le milieu culturel et de l’histoire. Pour représenter le domaine culinaire (chocolat et café). Pour représenter le développement durable et l’écologie. Pour les produits masculins. Pour les produits du terroir

Dans le langage de l’imprimerie, les couleurs se traduisent par des codes. Les premières formules se destinaient aux presses traditionnelles puis aux presses numériques. Il a donc fallu munir les couleurs de codes pour l’informatique.

Vous pouvez tous les retrouver sur ce site Internet :

http://www.code-couleur.com/

Maintenant vous avez toutes les cartes en main pour fabriquer de beaux visuels percutants et dynamiques.

 

Sources :

  • Livre : débuter en pao – indesign photoshop et illustrator – Oracom
  • Sites Internet :

http://dicocitations.lemonde.fr

http://www.code-couleur.com/

  • et connaissances personnelles.

Cécé de l’ACM – Afpa de Créteil

 

Qu’est-ce que le Responsive Design ?

Le Responsive Design est une approche de conception Web qui vise à l’élaboration de sites offrant une navigation maritime optimale pour l’utilisateur quelle que soit son appareil (téléphones, tablettes, ordinateurs de bureau, VR, minitel, boule de cristal, micro-onde).

responsive_design2

 

Une utilisation Responsive Design réussie implique un minimum de redimensionnement et de recadrage.

Nous disposons actuellement de trois possibilités pour acheminer le contenu web: un site dédié, une application native et une version responsive de site web.

Chaque solution a des avantages et des inconvénients, selon vos besoins et contraintes, notamment de budget, de délais et d’inspiration pour un projet en carton.

la méthode du Responsive Design est donc la solution de flemmard en vertu de son objectif principal :

« s’adapter à tout type d’appareil de manière transparente pour le peuple »

– Abraham Lincoln

  • Des coûts et des délais inférieurs aux techniques citées plus haut : économie de pognon.
  • Une maintenance de projet plus simple (une feuille de style et un seul fichier HTML, etc.) : économie de tâches relou.
  • Une mise à jour transparente et un déploiement multi-plateformes :       les plateformes pétrolières peuvent poser problème.
  • Le Responsive peut être appliqué après la conception initiale du site : même en faisant n’importe quoi au départ c’est rattrapable.

L’un des avantages notable depuis peu est que Google met en avant les sites adaptés au mobile.

Vous trouverez ici un article complet sur le responsive que je n’ai pas du tout copier/coller 😀

Les 9 incontournables !

Vous recherchez des images de bonne qualité, mais libres de droits.

En effet, beaucoup d’entre vous utilisent des images trouvées sur Internet sans vérifier les droits liés à cette image. Or, à l’instar des droits d’auteurs, il existe des droits d’images, même sur le web…

Essayez donc les liens suivants, pour trouver l’image qui fera toute la différence, vous pourrez ainsi embellir vos projets les plus ambitieux.

pixabay.com; retsin.org; pexels.com; kaboom-pics.com; (new old stock=nos.twnsnd.co; designerspics.com; stockvault.net;

Mon petit plus, pour les gourmands: cargocollective.com; bonus pour les férus d’images décalées ou loufoques: gratisography.com; et enfin incontournable stock.xng, le bonheur!!!

Pour finir, jeter donc un coup d’oeil à unsplash.com, les photos sont toutes : libres de droits et en haute résolution. Magnifique!!!

à bientôt…340_1

Trouver des images sur le web

Si vous avez du mal à trouver de belles images sur le web que vous pouvez utiliser gratuitement, cet article est fait pour vous !


 

pexels-photo-199908Peut-être vous est-il déjà arrivé de chercher des images que vous pouviez utiliser gratuitement pour illustrer un article ou une page web.

Certaines personnes utilisent Google Image et filtrent les résultats pour voir uniquement les photos libres de droit. D’autres recherchent les images avec la licence Creative Commons disponibles sur Flickr.

Il existe également des sites spécialisés qui vous aideront à trouver LA photo que vous cherchez.

animal-1868911_960_720apple-education-school-knowledge-165842

 

 

 

 


  1. https://pixabay.com/
  2. http://www.freeimages.com/
  3. http://www.designerspics.com/
  4. http://nos.twnsnd.co/
  5. http://startupstockphotos.com/
  6. http://kaboompics.com/

Qu’est-ce que le crowdfunding?

crowdCrowdfunding, financement participatif, sociofinancement, qu’est-ce que c’est ?

Le Crowdfunding, Financement Participatif, ou encore Sociofinancement est une autre façon pour les entreprises, les particuliers de récolter des fonds pour leur projets. Dans la plupart des cas, c’est l’association de plusieurs personnes investissant un petit montant qui permettent aux porteurs de projets de trouver l’argent demandé. Ce mode de financement est également un moyen de fédérer le plus grand nombre de donateurs autour de son projet.

Les fonds apportés peuvent être données sous 4 formes différentes :

definition-du-crowdfunding-guillaume-ketterer

1- Le crowdfunding en don ou crowdgiving

Une personne donne une somme sans rien attendre en retour c’est un don, généralement cette catégorie de financement est propre aux actes associatifs ainsi qu’aux projets perso.

Par exemple, pour un acte associatif, Les Restos du Cœur peuvent réaliser une campagne de financement participatif pour la construction d’un centre. Pour un projet personnel, dans ce cas, la personne peut compter sur la campagne de financement participatif pour réaliser un tour du monde, ou une aide pour un accès à certains soins très chers par exemple.

Annuaire des plateformes de crowdfunding en Don

2- Le crowdfunding avec récompense

Une personne donne une somme en échange d’une récompense. Le porteur de projet a deux façons de présenter les récompenses, il peut recourir au pré-achat, c’est à dire qu’il faudra qu’un certain nombre de personnes achète le produit ou le service pour que ces derniers soient créés. Exemple : un musicien a besoin de vendre un certain nombre d’albums pour pouvoir financer l’enregistrement dudit album. En échange, les contributeurs recevront l’album.

La deuxième façon que peuvent prendre les récompenses c’est de donner en échange d’un financement, un cadeau, comme la photo du projet terminé, t-shirt promotionnel.

Par exemple, une personne veut ouvrir un restaurant, des personnes vont lui générés une somme d’argent et une fois que son restaurant aura ouvert, ces mêmes personnes pourront y venir manger sans payer car ils auront participé au projet.

Exemple : KissKissBankBank crowdfunding, financement participatif, sociofinancement

 Découvrez les plateformes de crowdfunding en don

3- L’investissement participatif

Une personne accepte d’investir dans un projet à condition d’acquérir des parts dans l’entreprise financée directement ou indirectement.

Par exemple, une entreprise cherche 150 000€, une personne investit des parts de l’entreprise (le nombre de parts sociales sera calculé en fonction de l’investissement). Le contributeur devient donc « un actionnaire » de l’entreprise qu’il soutient financièrement.

Exemple : sowefund crowdfunding, financement participatif, sociofinancement

Découvrez les plateformes d’investissement participatif

4- Le crowdfunding en prêt

Une personne prête une somme afin de financer un projet. La somme prêtée doit être rendue avec ou sans intérêts, c’est au créateur du projet de choisir.

Par exemple, un boulanger a besoin de 10 000€ pour l’achat d’un nouveau four à pain, les « prêteurs » qui apportent une certaine somme doivent être remboursés dans un délais prédéfini, avec ou sans intérêts.

Exemple :Lendix crowdfunding, financement participatif, sociofinancement

Découvrez les plateformes de prêt participatif

 

Sacha

www.vetzikian-sacha.fr

Webdesigner UI/UX – Responsive design – Intégrateur Web

Qu’est ce que le Responsive Design ?

LE RESPONSIVE DESIGN

responsive_design


Le Responsive Web design (RWD) est aujourd’hui incontournable dans nos projets web (et dans les cahiers des charges de nos clients)… Il permet de s’adapter à tous types de supports (Écrans, smartphones, tablettes…).

Alors, concrètement, le responsive web design, qu’est-ce que c’est ?

C’est une technique de réalisation de site web, qui permet de faire des sites qui s’adaptent automatiquement à l’espace disponible sur l’écran.

En général, on se base sur la largeur de l’écran pour déterminer comment les éléments du site doivent s’afficher :

Organisation des blocs du site en fonction de la largeur disponible

 

En responsive web design, on ne dit pas « on va faire un site mobile, un site tablette et un site ordinateur ». On fait un seul site, conçu pour exploiter au mieux la taille de l’écran. L’avantage, c’est qu’on peut ainsi gérer toutes les tailles d’écran d’un coup.

Plus personne ne doute aujourd’hui que l’usage des smartphones est en train d’exploser. De plus en plus de personnes visitent aujourd’hui des sites web depuis leur navigateur mobile. Sur le Site du Zéro, déjà plus de 5% des visiteurs viennent depuis un appareil mobile. Ils étaient la moitié (2,5%) un an plus tôt.

Source de l’article  : Openclassrooms

 


responsive2

AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DU RESPONSIVE

À l’heure où des centaines de tailles et formats d’écrans différents se connectent à chaque instant, la méthode du Responsive Web design apparaît comme la « solution de facilité » Des coûts et des délais généralement inférieurs aux techniques citées précédemment

  • Une maintenance de projet facilitée (une seule feuille de style, un seul fichier HTML, etc.)
  • Une mise à jour transparente et un déploiement multi-plateformes
  • Le Responsive peut être envisagé après la conception initiale du site (même si ce n’est pas l’idéal)

L’un des avantages indéniables depuis quelques temps est que Google met en avant les sites « adaptés au mobile » au sein de ses résultats de recherche.

Les inconvénients ne sont cependant pas nuls :

  • De bonnes connaissances techniques, et une veille technologique constante, sont indispensables.
  • Il est nécessaire de prévoir des tests nombreux et variés tout au long du projet.
  • Il est difficile de contourner les limites ergonomiques et de performances des navigateurs web.
  • Faire du responsive, c’est… plus long que de ne rien faire (25% du temps supplémentaire)

Au final, le Responsive Web design n’est qu’un moyen parmi d’autres de parvenir à ses objectifs mais ne doit pas être considéré comme la seule éventualité ni comme une « solution magique » à tous les problèmes.

Le site mediaqueri.es est une excellente ressource pour découvrir d’autres sites web responsive à travers un annuaire.

Source de l’article  : Alsacréations

Conclusion : Le responsive Design est aujourd’hui incontournable en effet, magique quand ça marche, mais pas si facile…

Autres ressources :

Qu’est-ce qu’un CMS ?

Système de gestion de contenu (Content Management System)

Dans un monde où tout tourne autour d’une myriade d’acronymes, comme SMS, MMS ou M&M’s, CMS vient se rajouter à la masse.« La barbe! » me direz-vous,« encore un terme pour nous embrouiller la tête et nous faire faire des lapsus ».

stress-870x435

Mais non, les CMS sont là pour nous simplifier la vie. Je dis les CMS au pluriel parce qu’il en existe des tonnes. Nous, nous allons nous contenter d’en citer trois, les plus célèbres: WordPress, Joomla! et Drupal.

images

Concrètement, un CMS est un programme informatique qui facilite la création d’un site web en proposant des modèles de sites, un univers graphique.

Les CMS fonctionnent sur un principe simple, qui tient lui aussi en une abréviation (décidément !) : WYSIWYG, pour What you see is what you get (« Ce que vous voyez est ce que vous obtenez »). Ces quelques lettres n’ont l’air de rien et pourtant, il s’agit d’une vraie révolution en informatique lorsque cette technique voit le jour dans les années 1980. En effet, jusque là, le contenu (texte, images, etc.) était complètement séparé de la forme (aspect extérieur).

Par exemple, si vous vouliez que le titre (dans le fichier « Contenu ») soit en bleu, vous indiquiez le changement de couleur dans un fichier « Forme » ; le titre devenait bien bleu, mais seulement après plusieurs secondes.

Plusieurs secondes, ce n’est pas forcément beaucoup. Oui, mais quand vous faites des modifications les unes à la suite des autres, et parfois les unes liées aux autres, cela peut devenir un vrai casse-tête. Avec un CMS, les changements sont instantanés.

Voir la suite sur le lien ci-dessous:

https://openclassrooms.com/courses/creez-le-site-web-de-votre-entreprise-avec-1-1-mywebsite/qu-est-ce-qu-un-cms

Un CMS, qu’est-ce que c’est ?

L’acronyme CMS signifie Content Management System, pour système de gestion de contenu. C’est un type d’application web permettant de séparer le contenu de la mise en forme pour des sites web, et fournissant des moyens simplifiés d’éditer ce contenu. De cette manière, il est possible de maintenir et faire vivre un site web sans la moindre connaissance technique dans les métiers du Web.

Il est bien important de comprendre cette séparation entre fond et forme. Un CMS n’orientera jamais le design de votre site, et l’argument « J’aimerais un site sous WordPress car les sites sous WordPress sont jolis » n’est pas du tout un bon argument.

L’exemple auquel on pense généralement en parlant de CMS est WordPress, qui entre dans la catégorie que j’appèlerais « CMS complet« , et qui est le genre de chose que tout le monde a à l’esprit en parlant de CMS.

WordPress et les CMS complet

Cette catégorie de CMS est la plus puissante, et malheureusement aussi la plus complexe et la plus lourde. Il est possible de faire virtuellement tout avec ce genre de CMS, à condition d’y investir le temps et l’argent suffisant. Il sera parfaitement possible de créer une partie « Article » pour un simple blog, tout comme il sera possible de créer une partie « Produits » pour un e-commerce.

Il possède toujours une base de données, ainsi qu’une administration très personnalisable (bien que cette tâche requière généralement des connaissances assez poussées). Néanmoins, il ne faut pas généraliser ce fait à tous les CMS, loin de là.

cms

 

https://www.blogduwebdesign.com/vulgarisation-cms/qu-est-ce-qu-un-cms/1136

Zoom sur les CMS

Un CMS, qu’est-ce que c’est?

Encore une expression de geek… qu’il faut connaître! Tout du moins, si vous avez le projet de créer un site web pour lancer ou soutenir votre activité, ou si vous souhaitez créer un blog.
cms-open-source-definitionEn bref, le CMS va être votre bouée de sauvetage dans l’océan de code que requiert tout site qui se respecte.

Christophe AUBRY*, formateur dans le secteur du web, propose une définition très claire de ce qu’est un CMS: « les CMS permettent à tout un chacun de créer et de gérer des sites web […] sans avoir de compétence technique ». En effet, « avec les CMS, la création du site, la gestion des contenus, la mise en forme du texte, la gestion des images…se gère dans une interface d’administration usuellement simple et conviviale », indépendamment de tout système d’exploitation.

Maintenant, on veut tous un CMS! Oui, mais lequel choisir????? (HEEEEELP)!!!!

De nombreux sites proposent des pistes intéressantes. Je vous propose d’aller faire un tour sur ceux-ci:

http://blog.canal-web.fr/bouillerie/presse-institutionnel/wordpress-drupal-joomla-comparatif-cms-site-contenu/

https://www.parlonsgeek.com/quel-cms-choisir-formation-partie-3/

Il me reste à vous souhaiter bonne chance pour la mise en place de votre site, mais avant de prendre congé, voici un dernier petit lien, au cas où vous voudriez en savoir plus d’un point de vue technique ou si au final vous vous êtes trouvé une nouvelle carrière de développeur web:

https://openclassrooms.com/courses/creez-le-site-web-de-votre-entreprise-avec-1-1-mywebsite/qu-est-ce-qu-un-cms

*WordPress 4, Un CMS pour créer et gérer blogs et sites Web, Christophe AUBRY, Eni Editions

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer